Patrimoine mondial : un 3e site burkinabè inscrit

Culture International

L’UNESCO a inscrit les sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina au patrimoine mondial ce 5 juillet 2019, à Bakou en Azerbaïdjan. Ces sites sont un bien en série composé de cinq (5) éléments situés dans cinq (5) localités : Békuy (Hauts-Bassins), Douroula (Boucle du Mouhoun), Kindibo (Nord), Tiwêga (Centre-nord), Yamané (Plateau central). 

 Le secrétaire général du ministère de la culture,  Dr Lassina Simporé explique que ces sites datent du 8e siècle avant Jésus-Christ et abritent les hauts fourneaux de la méthode d’extraction du fer à partir du minerai.
« Nous avons les preuves d’une certaine ingéniosité du fer qui est une tradition qui date d’environ 3 millénaires. C’est ça que nous avons mis en valeur dans les dossiers pour expliquer au niveau du patrimoine mondial que ce sont des sites très importants (…) qu’il va falloir protéger et expliquer à la génération future », a-t-il souligné.

Il s’agit du 3e bien burkinabè inscrit au patrimoine mondial, après les Ruines de Loropéni (bien culturel inscrit en 2009) et le Complexe W-Arly-Pendjari. Ce complexe est un bien national transnational que se partagent le Bénin, le Burkina et le Niger. Il a été inscrit en 1996 (Pendjari) et étendu en 2017 à la partie burkinabè (Arly).

Source : RTB et Oméga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *