Au Mali: la contestation populaire vient jusqu’à 18h à IBK pour démissionner

Africain Politique

A l’appel de plusieurs partis politiques, associations et organisations de la société civile, des centaines de milliers de maliens sont descendus dans les rues de Bamako.

Les organisateurs lancent un ultimatum au président Keita à présenter sa démission avant 18H GMT

Cette contestation fait suite à une série de violations des droits humains à travers des arrestations arbitraires, tortures et l’organisation d’élections controversées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *